Cécile Rod, candidate Conseil national JPVL, Canton de Vaud

Cécile Rod

Etes-vous favorable à la prolongation du moratoire sur la culture de plantes génétiquement modifiées dans agriculture?
Oui, je suis en faveur d'une prolongation indéfinie du moratoire.

Pourquoi?
Les OGM sont un risque pour la biodiversité, en particulier pour les espèces indigènes, mais il n'apportent pas de plus-value pour l'agriculture. De plus nous n'avons toujours pas assez de recul pour comprendre leur impacte à long terme sur l'homme et l'environnement.

Les produits issus des nouvelles techniques de génie génétique doivent être étiquetés comme OGM?
Oui

Régulation des nouvelles techniques de génie génétique (comme par exemple Crispr/CAS) et des produits qui en sont issus?
Oui, je suis en faveur d'une régulation stricte, conformément à la législation existante en matière de génie génétique.

Pourquoi?
Ces technologies posent de nombreuses questions éthiques qui ne sont pas prêtes d'être résolue. De plus, nous ne connaissons pas les risques liés à leur utilisation et leur introduction est potentiellement irréversible, une fois que la reproduction et l'hybridation de ces espèces peut être poursuivie naturellement. Il est important de les réglementer strictement afin de ne pas libérer dans la nature des espèces potentiellement dangereuses, invasives ou dévastatrices.

De plus
Le consommateur doit être tenu informé en tout temps et l'Etat doit faire le travail en amont de déceler les technologies qui engendrent un risque éventuel pour nous et notre environnement.